Parcours

Ariane Crovisier

Art-thérapeute de formation, j’ai rencontré le modelage sous le prisme du soin en intervenant auprès de personnes en difficulté psychique. Parallèlement, je poursuivais ma propre expérience artistique de la terre.
En question autour des processus psychiques à l’œuvre dans une démarche de création, je me suis d’emblée orientée vers le modelage de formes abstraites, et plus ponctuellement en explorant des matières dures ( stéatite, calcaire, béton cellulaire ).
J’expérimente également le travail de coloration de mes pièces avec différentes techniques : cirage, gomme laque, pigments, acrylique, émaux. J’explore le vide, le plein, la troisième dimension, le relief qui s’éprouve au toucher de la surface vivante de la terre, en mouvement vers un échange sensible. C’est un jeu de cache cache entre moi-même et ce qui naît du corps-à-corps avec la matière. Quelque chose circule de l’intérieur vers l’extérieur.
Mon intention est de nouer un dialogue avec la terre où celle-ci me répond, me résiste, m’oriente, m’appelle vers l’inattendu. Ne jamais savoir à l’avance le chemin qui sera emprunté… Partant sans idée préalable, je laisse place à la surprise de ce qui va émerger comme volume, creux, vide, plein, courbes, pointes avant d’atteindre une forme qui me paraît accomplie.
Ce chemin, pas à pas, me mène vers un travail où l’on peut voir des thématiques organiques, du corps, du circulaire, du mouvement, de l’envol, de la verticalité, du tortueux, du totémique…
La recherche de mouvement m’a guidée vers un travail de la matière telle qu’elle puisse être, une fois cuite, transposable dans différents sens, qu’elle puisse être vue sous différents angles, offrant la possibilité d’une interaction avec celui qui la regarde, qui peut alors la manipuler, la retourner pour y déchiffrer d’autres volumes.
Laisser une place à l’imaginaire de chacun…